2019, année de concrétisation de l'Université Paris-Saclay

« Indépendamment des enjeux de visibilité internationale, le spectre des disciplines couvert par l’Université Paris-Saclay va nous aider à enrichir encore notre cursus ingénieur. En effet, face aux défis complexes liés aux évolutions démographiques, à l’urgence environnementale ou à la révolution numérique, nos formations nécessitent le rassemblement de toutes les expertises, notamment les sciences humaines, sociales, économiques, trop longtemps séparées des sciences de l’ingénieur. »

Romain Soubeyran,
Directeur général de CentraleSupélec

L’Université Paris-Saclay a été officiellement créée par décret le 5 novembre 2019 pour une durée expérimentale de 10 ans. Le 1er janvier 2020, CentraleSupélec a pris les rênes de sa Graduate School « Ingénierie et Systèmes », qui, en fédérant l’ensemble des forces de l’Université en sciences de l’ingénieur, va faire changer notre École de dimension en la dotant d’une puissance scientifique deux à trois fois supérieure.

Pendant plusieurs années, CentraleSupélec se sera impliquée avec force et conviction dans la structuration de l’Université Paris-Saclay. Notre École peut être fière, aujourd’hui, de voir ce projet stratégique majeur enfin concrétisé et fidèle à son ambition : construire un établissement d’enseignement supérieur et de recherche fondé sur les meilleures pratiques internationales, dont le caractère novateur dans notre pays puisse inspirer une évolution de l’ensemble du paysage académique français.

Au sein de ce pôle expérimental, CentraleSupélec conservera sa personnalité morale et juridique de grand établissement, ainsi que la complète maîtrise de sa formation d’ingénieur. Mais elle s’investira dans le déploiement de l’Université Paris-Saclay en tant qu’établissement-composante, aux côtés de six autres universités et grandes écoles (Université Paris-Sud, Université de Versailles Saint-Quentin-en- Yvelines, Université Evry-Val d’Essonne, AgroParisTech, Institut d’Optique Graduate School et Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay, ex-ENS Cachan), et avec le soutien privilégié de six organismes nationaux de recherche : CEA, CNRS, INRA, INRIA, INSERM et ONERA.

Une identité préservée, mais une puissance scientifique décuplée

L’Université Paris-Saclay sera structurée autour d’une quinzaine de Graduate Schools thématiques rassemblant formations de Masters, écoles doctorales et équipes de recherche.

Dans ce cadre, CentraleSupélec pilotera la Graduate School « Ingénierie et Systèmes », qui comptera à elle seule plus de 60 laboratoires et 1200 chercheurs et enseignants-chercheurs, accueillera 1000 étudiants de Master et diplômera chaque année 600 docteurs dans plusieurs grandes thématiques de recherche : matériaux, mécanique, génie civil, génie industriel, optique, électronique, télécommunications, génie électrique, robotique, mathématiques et numérique appliqués, calcul hautes performances, imagerie biomédicale, biotechnologies…

La coordination de cette Graduate School fera bénéficier l’École d’un périmètre de recherche très élargi et au meilleur niveau scientifique, la dotant d’une force déterminante pour recruter les meilleurs étudiants français et internationaux, sensibles à la proximité de laboratoires d’excellence. CentraleSupélec pourra en outre dialoguer d’égal à égal avec les départements d’ingénierie des plus grandes institutions mondiales, l’Université Paris-Saclay ayant vocation à figurer entre la 10e et la 15e place du classement de Shanghai. 

20%

des chercheurs et enseignants-chercheurs de l’Université Paris-Saclay seront regroupés au sein de la Graduate School « Ingénierie et Systèmes » pilotée par CentraleSupélec

La Fondation s’engage dans l’Université Paris-Saclay

Zoom sur l’appel à projets Campus Solidaires
En 2019, la Fondation CentraleSupélec s’est associée aux institutions de l’Université Paris-Saclay pour encourager les projets d’intérêt général sur ce territoire partagé par l’ensemble de ses acteurs et habitants. L’appel à projets Campus Solidaires a ainsi pour vocation de soutenir financièrement et d’accompagner les actions portées par des étudiants, personnels ou enseignants-chercheurs des grandes écoles et universités membres de l’Université et destinés à mettre leurs compétences et ressources au service de la communauté. Les projets devront en priorité avoir pour objet de promouvoir l’égalité, favoriser la diversité, lutter contre l’isolement, encourager la réussite et la persévérance scolaire, et contribuer à la vie du territoire. Les premiers projets ont été soumis début 2020.