ARTICLES RÉCENTS

  • 1mn cocooning, 45 000 alumni avec toi !

    Après les annonces du gouvernement, de nombreuses écoles ont dû fermer leurs portes pour une durée indéterminée. L’École CentraleSupélec, concernée par ces nouvelles mesures, assure ses cours à distance et le confinement a des conséquences sur le moral des étudiants… … Suite
  • Ouverture des candidatures des bourses Sébastienne Guyot 2020.

    La Fondation CentraleSupélec, grâce au soutien d’entreprises partenaires, distribue des bourses destinées spécifiquement aux jeunes filles, les bourses Sébastienne Guyot (en hommage à une des toutes premières Centraliennes, qui fût aussi un personnage au parcours d’exception). Les Bourses Sébastienne Guyot … Suite
  • Appel à projets Campus Solidaires – Déposez votre dossier en ligne avant le 22 novembre 2020 !

    Le Réseau Fondations & Mécénat Université Paris-Saclay souhaite encourager les projets d’intérêt général sur le territoire que ses membres partagent avec l’ensemble des acteurs et des habitants de Paris-Saclay. Il s’agit plus précisément de mettre à disposition leurs compétences et ressources au … Suite

SUIVEZ L’ACTUALITE DE LA FONDATION :

Vous pouvez bénéficier de déductions fiscales même si vous êtes résident à l’étranger grâce aux diverses fondations CentraleSupélec et aux accords passés par la Fondation CentraleSupélec avec de nombreux pays.

Pour plus d’informations rendez-vous sur Uk Friends of CentraleSupélec et US Friends of CentraleSupélec.

Inscrivez-vous / connectez-vous

TÉMOIGNAGES

"

Odile et Philippe Theys, engagés pour le soutien aux étudiants.

  Centralien de la promotion 1971, Philippe Theys a effectué la plus grande partie de sa carrière chez Schlumberger, a vécu dans 10 pays et notamment au Texas, écrit deux livres et des dizaines d’articles techniques, et est devenu en 2004, après avoir pris sa retraite, consultant pour de grandes sociétés pétrolières. En 2019, son épouse Odile et lui ont non seulement décidé de créer au sein de la Fondation CentraleSupélec un fonds de bourse dédié aux étudiants, mais également de désigner la Fondation comme bénéficiaire d’une part de leur succession. Philippe nous dit pourquoi : « Ce choix d’orienter notre générosité vers les étudiants s’est fait tout naturellement. Il est évident que l’éducation est la clé du progrès, il est donc primordial de l’ouvrir à tout le monde. L’École Centrale Paris, devenue CentraleSupélec, est mon alma mater. Elle m’a apporté une formation d’une grande qualité, aussi bien sur le plan technique que philosophique. Je souhaite offrir cette chance aux étudiants d’aujourd’hui, en faisant en sorte qu’ils puissent bénéficier de moyens de subsistance tout au long de leur scolarité. Après avoir échangé avec l’équipe de la Fondation, nous sommes tombés d’accord sur la création d’un fonds de bourses à notre nom, qui répondait parfaitement à notre double attente : soutenir les étudiants et le faire dans la durée à travers un engagement pluriannuel. De plus, étant citoyens français et américains, la Fondation nous a offert la possibilité de répartir nos dons entre la France et les États-Unis au travers de la structure Friends of CS, Inc., et de bénéficier ainsi des déductions fiscales liées à ces dons. Nous avons également décidé de faire un legs à la Fondation CentraleSupélec. Nous avons sept petits enfants qui recevront chacun une part de notre héritage, mais il nous a semblé important de transmettre aussi à la communauté. C’est pour nous un moyen de laisser une empreinte, une trace supplémentaire qui sera utile aux étudiants dans la durée. »
"

,