L’entrepreneuriat, moteur de progrès scientifiques, humains et environnementaux

Avec pour vocation de former de véritables « ingénieurs entrepreneurs », CentraleSupélec offre à ses élèves un écosystème d’une rare qualité pour innover et entreprendre. Résultat : en 2020, les créations de start-ups ont connu un essor sans précédent, encouragé et soutenu par la Fondation CentraleSupélec.

Un soutien multidimensionnel

Incubateur, FabLab dédié au prototypage, soutien à l’enseignement de l’entrepreneuriat, organisation de la StartUp Week pour encourager l’esprit d’entreprendre chez les élèves, ou encore programme de mentorat : la Fondation contribue à l’ensemble des dispositifs développés par l’École pour atteindre l’objectif de 10 % d’élèves entrepreneurs à la fin de leur formation.

2ème édition des bourses entrepreneurs

La Fondation a reconduit en 2020 ses bourses entrepreneurs pour permettre aux meilleurs projets de passer de l’idée à la réalisation. 9 start-ups ont ainsi bénéficié d’une bourse en 2020, pour un montant total de 30 K€. Parmi elles :

  • AMALIA, une solution SaaS de gestion des commissions des commerciaux ;
  • CAPS ME, qui développe des capsules de café réutilisables ;
  • Les Fabuleuses, qui révolutionne le « snacking » en Europe en développant une gamme de snacks bio, sains et gourmands ;
  • Offspend, une application pour connaître l’empreinte carbone de sa consommation et réduire son impact écologique ;
  • PIVR, une solution économique et écologique de réparation des appareils électroménagers pour éviter de racheter du neuf.

En plus de ces bourses, la Fondation soutient les jeunes pousses de l’École en finançant des séances de mentorat.

Un appel à projet supplémentaire pour contribuer à la lutte contre l’épidémie de Covid-19

Les enseignants-chercheurs de CentraleSupélec ont démontré, dans le contexte inédit de 2020, à quel point l’Intelligence Artificielle et les Data Sciences étaient aujourd’hui les alliés indispensables de la médecine. Et les entrepreneurs de CentraleSupélec n’étaient pas en reste ! C’est pourquoi la Fondation a lancé en mars un appel à projet DATA/IA dédié aux start-ups développant une solution ou ayant adapté leur activité pour contribuer à la lutte contre la pandémie.

Plus de 100 candidatures ont été reçues, une trentaine sélectionnée et 5 lauréats finalement retenus et soutenus pour un montant total de 25 K€.

Zoom sur

PIVR, start-up en croisade contre l’obsolescence programmée

Saviez-vous que 90 % des appareils de gros électroménager jetés chaque année sont réparables, et, pour la moitié d’entre eux, sans même utiliser de pièces détachées ? Partant de ce constat, la start-up PIVR, cofondée par Vân Phan Thanh (ECP 2019), a créé une solution de réparation par visioconférence avec des coachs-réparateurs professionnels. Résultat : pour un coût de 39 € et sans aucun déplacement, 70 % des machines sont sauvées ! Pour chaque machine sauvée, c’est une économie importante pour son propriétaire, et 285 kg d’émission de CO2 en moyenne évités !

315 K€
consacrés à l’entrepreneuriat en 2020

Rencontre avec Jean de Boisredon, élève-ingénieur de 2e année et cofondateur de CAPS ME

« Avec Thibaut, cofondateur avec moi de CAPS ME, nous sommes tout à la fois de grands bricoleurs, très sensibles à l’avenir de l’environnement, et nous partageons le goût du défi ! Nous avions plusieurs idées pour lutter contre le gaspillage, mais avons jeté notre dévolu sur le café en capsules. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : près de 83% des Français consomment du café, et 64% d’entre eux plébiscitent l’utilisation de capsules. Or, une capsule sur 5 seulement est recyclée ! Alors nous avons mis à profit la période du confinement pour passer à l’action. Nous avons développé des capsules réutilisables qui fonctionnent avec le café moulu de son choix. Une fois consommé, il n’y a plus qu’à jeter le marc de café, ou encore mieux de le réutiliser en engrais pour les plantes par exemple. Et cela permet en plus de diviser par 5 son budget café. L’entreprise est aujourd’hui en pleine croissance, et nous remercions infiniment la Fondation CentraleSupélec pour son soutien. »