La Fondation crée le Centre des Diversités pour une École toujours plus inclusive

Alors que CentraleSupélec a fait de l’ouverture sociale et de genre un axe majeur de son projet quinquennal 2020-2024, la Fondation est fière d’avoir créé en 2021 ce nouveau fonds pour accompagner les nombreuses initiatives de l’École destinées à favoriser davantage de diversité et d’égalité au sein des élèves.

Un nouveau fonds pour trois grands objectifs

Agir en amont du concours pour diversifier les recrutements

.

De fortes inégalités sociales et de genre subsistent dans l’enseignement supérieur. Le premier objectif du Centre des Diversités est donc de lutter contre l’autocensure des élèves les moins favorisés et des jeunes femmes en soutenant des actions visant à leur faire découvrir les études d’ingénieur, à encourager leurs ambitions et à les accompagner dans leur orientation.

Parmi les actions soutenues par la Fondation : le tutorat et le mentorat menés auprès des élèves de lycée par les associations étudiantes Oser ou Espérance en Béton, le programme « Cap Prépa » pour accompagner les bacheliers boursiers entrant en classe préparatoire, ou encore le Summer Camp de CentraleSupélec (voir ci-dessous).

Agir en faveur de l’égalité hommefemme tout au long du cursus

.

Pour lutter contre les inégalités, stéréotypes et discriminations à l’égard des étudiantes, le Centre des Diversités soutient notamment les cours électifs du cursus dédiés à ces sujets et nécessaires à l’obtention du diplôme, la formation de responsables associatifs pour mener des campagnes de sensibilisation et les actions de prévention de Violences Sexistes et Sexuelles (VSS).

En 2021, suite à l’enquête menée par l’association étudiante Çapèse qui a permis de briser le tabou des VSS à CentraleSupélec, la Fondation a soutenu le vaste plan de prévention mis en place par l’École en finançant des formations et des actions de sensibilisation des leaders associatifs des campus.

Agir pour les personnes en situation de handicap

.

La Fondation est très impliquée dans l’intégration des élèves atteints de troubles moteurs, auditifs, visuels, dys ou du spectre autistique. Son soutien a notamment contribué à rendre ses campus 100 % accessibles et de former des tuteurs dédiés à l’accompagnement des jeunes en situation de handicap.

Une première en 2021 : le Summer Camp de CentraleSupélec