C'est la rentrée à CentraleSupélec !

La 1ère promotion du nouveau cursus CentraleSupélec a fait sa rentrée ce 3 septembre, et a été accueillie par le nouveau directeur de l’École, Romain Soubeyran.
Parmi les 805 étudiants de la promotion 2021, 27 ont fait le choix de suivre leur cursus en apprentissage.
On compte : 23,03% d'internationaux (avec 27 nationalités) et 18,62% de filles.

Parmi les voies de recrutement, les classes prépas ont connu d'excellents résultats : le taux de démissions croisées est meilleur que les années précédentes : toutes filières confondues, plus de 50% des élèves qui avaient le choix entre CentraleSupélec et les Mines ParisTech ont choisi CentraleSupélec.

La Fondation CentraleSupélec contribue au bon accueil de ces nouveaux élèves : bourses, prêts d’ordinateurs, action en faveur du logement étudiants : elle est devenue un véhicule indispensable d'accompagnement des étudiants et de transformation de l’École.

Ce sont également 147 étudiants internationaux qui ont fait leur rentrée à CentraleSupélec, en double-diplôme et semestre d'échange.

Le Paris Digital Lab a accueilli sa nouvelle promotion : 37 élèves ont choisi d'effectuer une année de césure en suivant le parcours dédié au digital : la Digital Tech Year.

Nous leur souhaitons à tous, une belle rentrée !

---

 La Fondation contribue au développement de
"La Fabrique"

Grâce à la Fondation CentraleSupélec, la Fabrique Paris-Saclay (le FabLab de l’École) a pu acquérir une nouvelle machine à laser fibré destinée à fabriquer des circuits imprimés haute-densité.

La Fabrique est un espace de 1 500 m² destiné à favoriser l'innovation et l'entrepreneuriat en offrant des solutions de prototypage en mécanique, électronique et informatique.

Chaque année, elle accompagne une dizaine de start-up dans le développement de leurs produits et services, vient en appui aux laboratoires de Recherche de l’École dans leurs activités de conception/réalisation de dispositifs techniques et dédie ses locaux aux étudiants, en étant support aux projets ou activités pédagogiques (80 projets soutenus depuis son ouverture).

Ce lieu unique attire désormais de nouveaux publics sous forme de prestations de services : la Fabrique va accueillir des collaborateurs de Thalès et les accompagner dans leur projet d'innovation.
Elle devient également prestataire de l'association Junior CentraleSupélec sur un projet pilote.

Pour en savoir plus sur la Fabrique : http://lafabrique.centralesupelec.fr/

Merci à tous nos donateurs de rendre ce développement possible.

---

Prélèvement à la source et don : ce qu'il faut retenir

Le prélèvement à la source a été confirmé par le Gouvernement le mardi 4 septembre dernier.
Avec une bonne nouvelle : rétribution de 60% du crédit d’impôt dès janvier 2019.

Cliquez pour avoir un exemple concret

---

#Vive la Recherche @CentraleSupélec

Dans le cadre du nouveau cursus, un événement "Vive La Recherche !" a été organisé à l'attention de tous les élèves de 1ère année afin de les sensibiliser et les initier à la Recherche. C'était également l'occasion de leur faire découvrir le parcours Recherche du nouveau cursus.

Avec Patrick Couvreur* en tant que grand témoin, cet événement a rassemblé des entrepreneurs, des anciens élèves travaillant soit dans des grands organismes de recherche, soit dans des grands groupes, des enseignants-chercheurs de l’École ou des universités voisines, mais également des doctorants et des élèves venant d'achever leur 3ème année.

Au programme, les étudiants de 1ère année ont pu assister à des tables-rondes, des expérimentations et un forum où ils ont pu rencontrer plus de 40 enseignants-chercheurs de CentraleSupélec et échanger sur leur parcours, leur recherche et présenter les laboratoires de l’École.

*Patrick Couvreur est Professeur à l'université Paris-Sud, membre de l'Académie des Sciences, inventeur et créateur de start-up en nanotechnologies.

En haut : conférence d'ouverture de Patrick Couvreur
En bas à gauche : Expérimentation proposée par :Filipa Lopes du Laboratoire LGPM ("A la recherche des cités microbiennes")
En bas à droite : Antoine Chaillet, professeur en Automatique à CentraleSupélec, au sein du Laboratoire des Signaux et Systèmes (L2S), et membre de l'Institut Universitaire de France explique sa collaboration avec les Hôpitaux Universitaires Henri Mondor.

---