2021, une grande année pour l’entrepreneuriat

Pour célébrer les 20 ans de son incubateur, l’École a souhaité lui donner une nouvelle dimension en créant 21ST by CentraleSupélec : le nouveau programme dédié à l’entrepreneuriat, véritable accélérateur pour les étudiants, doctorants et diplômés porteurs d’innovations de rupture adressant les grands enjeux du 21e siècle, et pour des startups en lien avec l’écosystème de CentraleSupélec.

21ST a vocation à accompagner une cinquantaine de startups chaque année en leur offrant :

3 lieux d’incubation :

.

Paris-Saclay pour les startups ayant besoin d’un lien étroit avec les laboratoires ou la fabrique de l’École, Station F à Paris pour les projets plus digitaux et The Cave, sur le campus de Rennes, particulièrement adapté aux startups impliquées dans la Cybersécurité, l’IOT ou l’IA ;

L’appui d’un réseau d’excellence,

.

constitué des 400 enseignants-chercheurs de l’École, des 45 000 Alumni CentraleSupélec et d’investisseurs Tech & DeepTech ;

Des équipements de pointe :

.

fablabs de l’École pour tous les besoins de prototypage et de fabrication, hub IA, laboratoire de réalité virtuelle et augmentée…

12 nouvelles bourses de soutien à la création d’entreprise en 2021

A l’issue de deux sessions en mars et en juin 2021, la Fondation a distingué 12 nouveaux lauréats issus du cycle ingénieur ou du MS Entrepreneurs porté en partenariat avec l’ESSEC. Parmi eux :

Helean,

.

une plateforme en ligne permettant aux restaurateurs et hôteliers de prévoir au jour le jour l’affluence dans leur établissement et de bénéficier de solutions pour mieux gérer leurs stocks, réduire le gaspillage alimentaire et optimiser la taille de leur effectif ;

Co-gito,

.

une plateforme éducative mettant l’Adpative Learning au service des élèves des classes préparatoires ;

Helean,

.

une plateforme en ligne permettant aux restaurateurs et hôteliers de prévoir au jour le jour l’affluence dans leur établissement et de bénéficier de solutions pour mieux gérer leurs stocks, réduire le gaspillage alimentaire et optimiser la taille de leur effectif ;

Hemeris,

.

qui utilise un procédé issu de la physique appliquée pour améliorer les propriétés germinatives des semences sans avoir à recourir aux produits chimiques ;

POWZL,

.

qui a pour but de concevoir une batterie innovante afin de répondre aux enjeux écologiques et économiques du stockage d’énergie ;

Fostr,

.

une plateforme qui automatise les process administratifs et financiers des chefs de projets dans la construction immobilière pour leur permettre d’être plus efficaces au quotidien ;

Canari,

.

qui développe des capteurs connectés mesurant la qualité de l’environnement (CO2, température, humidité, etc.) pour garantir davantage de bien-être en intérieur.

Zoom sur

La belle histoire de CAPS ME

Lauréate en 2020 d’une bourse de la Fondation, la startup CAPS ME est un bel exemple de « success story ». En plein confinement, Jean de Boisredon, élèveingénieur CentraleSupélec, et son ami Thibaud, étudiant aux Arts et Métiers ParisTech, s’attellent dans leurs chambres d’étudiant à créer une alternative aux capsules de café jetables qui génèrent des milliers de tonnes de déchets non recyclables. Leur idée : créer des capsules réutilisables et rechargeables, compatibles avec les machines les plus répandues. Une centaine de prototypes plus tard, la startup tient son modèle et lance sa campagne de financement. Le succès est au rendez-vous et les premières livraisons sont effectuées pour Noël 2020. Les retours d’expérience des clients leur permettent d’améliorer encore leur produit, et en 2021 la startup décroche : la médaille d’or au concours Lépine, le 3e prix INPI France et le Prix Coup de Coeur CCI. Aujourd’hui, leurs produits sont commercialisés en ligne et dans de nombreux points de vente, dont le réseau Nature et Découvertes.

420 K€

consacrés à l’entrepreneuriat en 2021

Jusqu’à 50

start-ups accompagnées chaque année par 21ST by CentraleSupélec avec le soutien de la Fondation