Covid-19 : soutenons le programme STOIC

dans Non classé

Des outils prédictifs pour mieux soigner chaque patient

C’est un programme exceptionnel qui est actuellement piloté à l’AP-HP par le Professeur Marie-Pierre Revel, spécialiste de renommée internationale en imagerie cardio-thoracique, en partenariat avec la Société Française de Radiologie et l’équipe de Nikos Paragios, professeur à CentraleSupélec.

Le programme STOIC part d’un constat : une fois le diagnostic de Covid-19 posé, il n’existe encore aucun outil permettant de prédire l’évolution de l’infection d’un patient.

On observe en effet qu’environ 20% des malades développent des formes graves de la maladie, dont la moitié nécessite des soins intensifs en réanimation.

S’il était possible de prédire, au moment du diagnostic, quels patients sont susceptibles d’évoluer vers une forme grave de la maladie, les médecins disposeraient d’une aide à la décision considérable et pourraient mieux organiser les parcours de soin et les ressources de l’hôpital (lits, respirateurs, médicaments, etc.) dans un contexte extrêmement tendu.

C’est l’objectif premier de ce programme d’Intelligence Artificielle, qui permettra d’établir des pronostics selon les profils des patients pour mieux quantifier et adapter les soins apportés à chacun.

Comment ? En constituant dans les prochains jours une base de données unique en France et en Europe, à partir des informations de 10 000 patients diagnostiqués et/ou soignés dans 20 hôpitaux à Paris et en régions :

  • scanners cardio-thoraciques pour connaître les effets de la maladie sur les poumons et le cœur ;
  • diagnostic virologique ;
  • profil biologique : présence ou non de pathologies particulières comme le diabète, l’hypertension, des problèmes cardiaques…
  • informations initiales et de suivi des patients : traitements, durée d’hospitalisation et/ou de réanimation, issue de la maladie.

Comme l’explique Nikos Paragios, en charge du développement des outils prédictifs qui pourront être réalisés à partir de cette base de données :

« Nous sommes aujourd’hui dans une course contre la montre pour collecter toutes ces données patients. Il nous faut des financements pour cela ! Nous devons aller vite, car la France est certes en avance dans ce domaine, mais l’urgence est là, sur le terrain : les médecins ont besoin de ces outils prédictifs, notamment si les hôpitaux, déjà sous pression, doivent faire face à une deuxième vague, voire une troisième plus tard. Cette base de données nationale sera un bien public très important. »

En plus de répondre à une urgence sanitaire, les outils développés dans le cadre du programme STOIC vont aussi être précieux pour accompagner les essais cliniques de médicaments et de vaccins contre le Covid-19.

En effet, toutes les données patients collectées permettront d’affiner et de quantifier les réponses aux traitements testés… et de gagner du temps.

Soutenir le projet STOIC, c’est donc aussi permettre d’aller plus vite dans la mise au point de traitements et/ou d’un vaccin !

C’est pourquoi la Fondation a déjà débloqué 25 000 € pour soutenir ce projet qui a besoin de beaucoup plus…

Alors avec vous, augmentons notre soutien à ce programme d’exception !

bouton faire un don

Votre don est déductible à 75% de l’IFI, à 66 % de l’Impôt sur le Revenu ou à 60% de l’Impôt sur les Sociétés. En savoir plus sur vos avantages fiscaux et les dates limites de déduction pour l’IFI 2020.

Un grand merci !

 

Pour plus d’informations vous pouvez contacter Nathalie Bousseau – Directrice de la Fondation CentraleSupélec

 

Répondre