campus centrale casablanca

La Fondation agit aussi pour Centrale Casablanca

dans Non classé

En 2019, grâce au fonds Parcours Réussite de la Fondation CentraleSupélec, 58 élèves marocains ont bénéficié d’une bourse de vie pour mener à bien leurs études à Centrale Casablanca. Ce fonds, financé par Joël Rousseau (ECP 75), Président de NGE, soutient les étudiants de Centrale Casablanca depuis l’ouverture de l’Ecole et a ainsi permis d’accompagner le parcours de 230 élèves en 3 ans pour un montant moyen de 1100€ par élève.

Ouvert en 2015, Centrale Casablanca se « positionne ainsi en hub universitaire de dimension panafricaine, parfaitement intégrée dans l’écosystème entrepreneurial de la région Maghreb-Afrique, offrant un accès au réseau international des autres Écoles Centrale et à la meilleure recherche scientifique au niveau mondial, avec l’objectif affirmé de former aujourd’hui les élites dirigeantes de l’Afrique de demain. » déclare Ghita Lahlou, la directrice de l’Ecole Centrale Casablanca.

Rencontre avec trois diplômés boursiers de Centrale Casablanca

slimane adellal - Centrale Casablanca 2018
Slimane Adellal, Centrale Casablanca 2018

Slimane Adellal, Marocain, Diplômé 2018 de la 1ère promotion de Centrale Casblanca

Aujourd’hui consultant en management de projets industriels chez PMO groupe ORLADE, Slimane raconte son arrivée à Centrale Casablanca en 2015 : « La promotion était très hétérogène avec des Marocains, Ivoiriens, Camerounais, un Français. On était 44, on se connaissait tous très bien. On découvrait, on essayait de construire nous-même. Il n’y avait pas d’association, on a tout fait, c’était vraiment chouette et l’école nous a vraiment fait confiance. Il y avait une véritable motivation de l’école pour construire avec les élèves, ce que j’ai trouvé assez remarquable.  On était la première promotion donc on devait donner l’exemple. On avait une grande responsabilité pendant les stages et les projets avec les entreprises ».

Fulgence Etienne Ndiaye, Centrale Casablanca 2019
Fulgence Etienne Ndiaye, Centrale Casablanca 2019

Fulgence Etienne Ndiaye, Sénégalais, Diplômé 2019 de Centrale Casablanca.

Passionné par les Mathématiques, Fulgence a obtenu une licence de Mathématiques Appliquées à l’université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal avant d’intégrer Centrale Casablanca et de suivre en parallèle le Master de mathématiques financière de l’Université Paris 7. Il est aujourd’hui consultant analyste quantitatif chez Lunalogic, un cabinet de conseil en finance. Il revient sur son parcours : « à Centrale, le programme m’a plu et j’ai beaucoup appris. Je remercie tous les donateurs et la Fondation CentraleSupélec pour les gens qu’ils ont aidé et moi en particulier. Ce qu’ils font est très important et ils peuvent ne pas se rendre compte de l’impact que leur geste a sur les individus qui reçoivent cette bourse. Et il y avait aussi un sentiment de fierté, la bourse permet d’être autonome, fierté de se dire qu’on est en train d’évoluer dans le bon sens ».

Hasnaa Daoud, Centrale Casablanca 2019
Hasnaa Daoud, Centrale Casablanca 2019

Hasnaa Daoud, Marocaine, Diplômée 2019 de Centrale Casablanca.

« En me renseignant j’ai compris que Centrale est plutôt orientée entreprise et c’était exactement ce que je voulais faire. Je voulais faire Centrale pour cette dimension entrepreneuriale. J’ai fait partie de la 2e promotion Centrale Casa.C’est une école pour l’Afrique : il y avait des étudiants de tout le continent. C’était très intéressant. Je pense que Centrale était le meilleur choix que je pouvais faire. » Elle ajoute en remerciant les donateurs pour la confiance qu’ils donnent aux jeunes : « Quel que soit le montant de la bourse que nous recevons, elle nous a aidé à nous concentrer sur nos études et à devenir ce qu’on voulait être. La bourse nous permet également de gagner beaucoup de temps qu’on investit dans les études plutôt que dans la recherche de financement. » Hasnaa a ainsi pu être Présidence de la Junior Entreprise de l’école en 2e année, membre de l’association Forum et de Centract l’association humanitaire. Aujourd’hui, elle est Data Scientist chez Silex Cognitive Sourcing.

CentraleSupélec à l’international

Après la création de Centrale Pékin en 2005 et de Mahindra Ecole Centrale à Hyderabad en Inde en 2015, CentraleSupélec ne cesse d’aller à la découverte de nouveaux talents sur d’autres continents, pour former les ingénieurs capables de changer le monde de demain.

En implantant des écoles sur d’autres territoires, elle offre ainsi aux élèves la possibilité de devenir les acteurs du changement de leur région et aux entreprises de recruter localement parmi les meilleurs ingénieurs.

Répondre